On « aime » l'ALESA

vignette article

Les associations d'étudiants s'activent aussi sur les réseaux sociaux, démonstration au Lycée Lucie Aubrac. Depuis deux ans, L'ALESA utilise Facebook pour informer l'établissement de toutes ses activités.

  • Selon Jean-Baptiste Dupré, président de l'association, c'est le moyen le plus simple, le plus rapide et le plus efficace de communiquer. Les affiches d'informations aposées dans les couloirs sont, au final, assez peu consultées. A l'inverse, les élèves passent beaucoup de temps devant un écran et se connectent au moins une fois par jour au réseau. L'Alesa a donc décidé de faire passer l'info là où elle est lue.
Trois élèves administrent la page, avec une enseignante d'ESC. Cette présence adulte n'est pas vécue comme une surveillance, mais plutôt comme soutien, c'est d'ailleurs Jean-Baptiste qui l'a sollicitée. « Elle intervenait au début pour actualiser et maintenant surtout pour corriger quelques fautes d'orthographe, c'est rassurant ». L'équipe sait qu'en publiant sur cette page, ils sont les représentants de leur association et de leur lycée. Il ne veulent donc pas y voir figurer trop de fautes ou « d'âneries ».
Tous les élèves ne sont pas encore fans. Pour son administrateur, c'est peut-être par peur de recevoir des infos trop institutionnelles. Alors on fait passer l'info, du blabla administratif ou des âneries, on en a trouvé aucune trace sur cette page: simplement les événements auxquels participent les élèves, quelques infos sur la vie associative des Alesa et pas mal de sourires. Et on rejoint donc le v?ux de Jean-Baptiste : voir plus de fans sur cette page, plus d'interactions, et pas qu'entre élèves. Anciens élèves, enseignants et tous ceux qui s'intéressent à la vie du Lycée sont les bienvenus!
Enfin, pas sur qu'il s'en soit rendu compte mais, en deux ans, Jean-Baptiste est aussi devenu community manager : une compétence de plus en plus appréciée.

Web Témoignage