Un total de 6 pages ont été trouvées avec le mot clé Délégués.

Délégués, soyez acteurs de vos envies!

Devenir délégué, ça ne va pas de soi ! En effet, l'expérience de la représentation scolaire est souvent à la fois riche et difficile. L'équipe de SupAgro Florac a donc souhaité travailler autour de cette thématique et a lancé début 2012 l'appel à projet "Délégués, soyez acteurs de vos envies!". Les élèves, accompagnés d'adultes de leur établissement, pouvaient proposer un projet bénéficiant à l'ensemble de l'établissement et à tous ceux qui le fréquentent, quel que soit leur âge, comme une formation des délégués â?¦ par les délégués.

En avril, quatre projets ont été sélectionnés, 3 verront le jour. Ils ont tous en commun un groupe d'élèves impliqués, un aspect innovant et la possibilité d'être réalisés dans les temps :

Armoire forte DIN
Lien vers: http://www.infosafe.fr/Armoirefortedin/Armoirefortedin.htm
Délégués, soyez acteurs de vos envies !
LPA de Montravel avec "Ma formation maison" Dans un établissement ou la formation de délégués n'a plus eu lieu depuis des années, Elodie, Rémi, Jérôme, Corentin et Bélinda prennent les choses en main et organisent l'accompagnement des futurs délégués.
LEGTA de Saintes avec "Ma parole compte"
Jérémy, Mathilde, Alban, Marine, Maxime et Guillaume créent le « bureau des délégués », et font entendre leur parole,
LPA de Tarbes avec "Adrianna joue chartes sur tables"
Emma, Morgane, Laetitia, Loïs et Julien veulent changer le climat dans leur lycée professionnel. Ils redéfinissent les règles du jeu dans une charte écrite avec tous les élèves.
"

Cette action, quels sont ses objectifs ?
  • Impliquer les élèves dans la vie scolaire.
  • Donner une meilleure place aux délégués dans l'école.
  • Soutenir les projets éducatifs créatifs.
La vie scolaire est une chose trop sérieuse pour la confier uniquement à des adultes.

Agenda
  • Avril 2012 : sélection des projets
  • Juin 2012 : mise en œuvre
  • 30, 31 janvier et 1er février : séminaire élèves et bilan intermédiaire à Florac
  • Aujourd'hui : partager cette expérience avec tous



10 recommandations pour un projet de délégués

Les lycéens de Tarbes, Saintes et Montravel ainsi que quelques adultes vous livrent leurs conseils pour un projet réussi... ou pas.

Dix recommandations : la vision des élèves
Dix recommandations : la vision des adultes

Les fiches pratiques, à télécharger

Les élèves de chacun des projets ont souhaité que des fiches "actions" (ex: animer une réunion), "ateliers" (ex: jeu de la négociation) ou encore "thématiques" (ex: les grands principes de la gestion de conflits) soient réalisées et mises à dispositions sur le site. Vous pouvez les télécharger sur la page Ressources de notre site.

Le séminaire en Vidéo


Délégués, soyez acteurs de vos envies par supagroflorac

Vous voulez en savoir plus : contactez les responsables de l'action
Anne Saubusse, David Kumurdjian, Alain Manuel au 04.66.65.65.65

Être délégué eco-responsable

vignette article

Les délégués eco-reponsables se sont réunis du 25 au 27 novembre au Lycée des Sardières à Bourg-en-Bresse. Rencontre avec Pierre-Jean, l'un d'entre eux.

Pierre-Jean – BTSA ouvrier paysagiste – CFA Ecully
Délégué eco responsable


Qu'est ce c'est qu'être délégué ecoresponsable ?
C'est prendre l'initiative pour les autres, être un porte-parole au niveau régional, et national si on peut. C'est prendre à la fois des initiatives dans le lycée, et autour, avoir envie d'apporter aux autres personnes une autre façon de voir les choses pour l'avenir.

Comment ça se passe ?
Si, par exemple, à la cantine, on voit qu'il y a une trop grosse consommation de pain, ça peut arriver qu'on nous en parle vu qu'on est écodélégués.
On va alors essayer de faire parvenir les informations, ou peut-être faire une pesée, pour regarder les consommations, voir si on arrive à réduire le gaspillage. On peut essayer de gérer dans la vie du lycée, certains petits soucis. Donc si on peut réduire cette consommation, on enclenche le pas vers l'éco-responsabilité pour tout le monde.
Après c'est vrai que pour certains, l'idée d'être écoresponsables, au départ ils prennent pas ça au sérieux. Et après, au fur et à mesure qu'on leur explique, ils arrivent a comprendre certaines choses, et là on peut commencer à changer les choses petit à petit.

Et pourquoi es-tu devenu écodélégué ?
C'est volontaire. En venant de la campagne, on a toujours cette idée de jardin qu'on cultive soi-même, de se débrouiller. C'est vrai que l'idée d'en faire profiter les autres, c'était déjà une pratique personnelle qui était réjouissante. Pas seulement en faire profiter une personne ou un groupe, mais si on peut en faire profiter tout le monde, c'est le meilleur qui puisse nous arriver.
Dans mon ancien lycée on avait déjà beaucoup d'initiatives sur le compostage, le tri des déchets. Même sur les chantiers, on triait tout et ce compost était réinjecté dans des serres. Donc ça faisait une boucle.
L'initiative je l'avais avant, et au fil des années, ça s'est développé. Le plaisir d'être écoresponsable, ça se développe.

Parce que c'est un plaisir alors ?
Apporter des gestes qu'on peut mettre en place tous les jours et que tout le monde puisse en profiter, c'est un plaisir, oui.

T'as vu des choses évoluer chez tes collègues ?

Sur des petits détails … On voit quand on est fumeur, les mégot atterrissent souvent par terre. Au bout d'un moment, si on dit « à la place de le jeter par terre, à 30 cm, tu peux le mettre dans une boite ». Au bout d'un moment tout le monde va le mettre dans la boite. Et celui qui va le mettre à côté va sortir un petit peu du lot, et va avoir tendance à aller le ramasser et à le mettre dans cette boite. C'est un phénomène un peu de masse qui fait qu'on peut faire bouger les choses comme ça.

De manière collective de toute façon ?
Il faut que ce soit collectif sinon on ne peut pas avancer. Si on est tout seul pour lancer une idée, on ne va pas bien loin. Que si on est un groupe et qu'on est motivé, justement, on fait avancer les choses.

Et vous êtes nombreux comme délégués écoresponsables dans votre lycée ?
En tout on est quatre. Et on est tous ici aujourd'hui (au Rencontres nationales des écoresponsables ndlr) pour, quand on va rentrer dans notre lycée, faire profiter aux autres de ce qu'on a appris.

Parlons des rencontres. Quel est pour toi l'intérêt de ces rencontres ?
L'intérêt c'est qu'on puisse tous se mettre en commun et essayer de trouver des idées à mettre en place pour l'avenir. Par la réflexion en groupe, on arrive a des petites idées qui, mises bout à bout, lancent la marche vers une responsabilité de tous, à faire le tri ou à voir la vie différemment.

Tu as pu récupérer ou faire émerger des idées aujourd'hui ?
On a pu mettre des idées en commun, on en a retiré des grandes lignes. C'est vrai que ces idées n'ont pas été mises sur le devant de la scène lors de la rencontre (avec le Ministre de l'agriculture, ndlr), c'est bien dommage. On aimerait bien les faire parvenir un peu plus haut. Là ça passe un petit peu à la trappe.
On avait mis en commun des idées et y'en avait une qui était ressortie : mêler le coté scientifique à des recherches de projets professionnels dans les établissements. Par exemple, monsieur le ministre parlait de méthanisation. Ça serait bien qu'à l'avenir quelques élèves l'aient en projet professionnel. En BTS ou dans des filières bac pro : qu'ils s'amusent à faire des maquettes, qu'ils prennent la chose au sérieux et qu'ils puissent le faire installer dans leur établissement pour qu'on aie vraiment une démarche de responsabilité de la part des élèves, de la part de l'administration et des personnels. Et c'est sur que là on arrivera vraiment à changer la donne.

Et vous avez envisagé des moyens de les faire parvenir plus haut ?
Comme le disait M. le Ministre, il va falloir prendre des initiatives personnelles pour les faire monter plus haut. Par la suite, essayer de monter un groupe ou, dans mon futur métier, essayer d'inclure ça directement pour continuer dans cette lancée.

Tu envisages déjà ton futur métier en lien avec l'environnement ?
Je l'envisage du fait que je suis très intéressé par tout ce qui est toiture et
murs végétaux. Je voudrais bien lancer cette idée de réintégrer le jardin qui est un petit peu oublié en ville, et de le refaire découvrir sous forme de petite scène ou sous forme de toiture. C'est ré-apporter le plaisir à ceux qui ne peuvent pas l'avoir. Ceux qui sont en ville dans un appartement, il ne peuvent pas avoir de jardin. Mais si on leur met à disposition un bout de jardin pour leur expliquer comment ça pousse et quand les récolter, ils réapprennent les gestes simples, qu'on a quasiment tous oubliés, même si certains ont quelques bases. Le fait d'avoir à mettre les mains dans la terre, responsabilise au fur et à mesure. En plus, ça pourrait nous permettre d'économiser un petit peu d'énergie par rapport à tout ce qui est étanchéité des bâtiments, isolation, etc.
Donc oui, j'ai cette optique là, pour plus tard, de l'inclure dans mon futur métier.

Entre la situation actuelle et ce qui s'est dit pendant ces journées, t'es plutôt optimiste sur l'avenir ?
Optimiste oui, en sachant qu'il va falloir faire un grand effort et lancer l'effet d'écologie un peu plus que ce qui a été dit. Sur le principe, on nous a expliqué certaines bases. Mais pour porter l'idée plus haut, il faut vraiment s'investir.

Pour en savoir plus sur les rencontres, consultez l'Echo Responsable réalisé par les lycéennes de la Sardières avec Globules pendant les rencontres.

Témoignage EDD Délégués

Et si on jouait pour mieux vivre ensemble?

vignette article

Les élèves du Lycée Professionnel Horticole de Tarbes Adriana ont créé un jeu de société : "l'ABCD du vivre ensemble".

Même si tout le monde s'accorde à dire que c'est important de se sentir bien dans son lycée, pas évident d'amener élèves et adultes à réfléchir et à se mobiliser pour améliorer l'ambiance dans les salles de classe et dans les établissements...
Mathilde, Harmonie et Audrey ont eut, avec leurs camarades délégués, cette idée génialement simple: construire un jeu! Voilà comment est né "L'ABCD du vivre ensemble"!

Les règles sont à la fois simples et ingénieuses. Chaque équipe évolue sur un plateau avec un dé en tirant 4 types de cartes:

• créer: place aux artistes car c'est de créativité dont il est question ici..
• se connaitre: là il s'agit d'apprendre à mieux connaître l'autre.. et toi, c'est quoi ton plus gros fou rire?
• apprendre: un peu de culture générale pour mieux comprendre le monde..
• baligander: place à la détente et à la rigolade!!

Mais ça n'est pas tout, l'ensemble des textes a été réalisé dans une police facilitant la lecture pour les personnes dyslexiques et le tout fabriqué en matériaux écologiques (ou presque.. le sablier est en plastique!).

Ce jeu est l'aboutissement du projet "Délégués, soyez acteurs de vos envies" dans lequel les élèves Tarbais souhaitaient au départ initier un système de chartes de classe pour améliorer le climat. Confrontés à quelques difficultés d'adhésion, c'est finalement par le biais d'un jeu qu'ils atteignent leurs objectifs. Bravo à eux!
Vous pouvez découvrir l'intégralité de leur projet "Adriana joue chartes sur tables"

Délégués Jeu

Les délégués élèves de la région Auvergne à Superbesse

vignette article

Les 80 élèves délégués de la région Auvergne étaient en formation. Petit compte-rendu et focus sur leur magnifique blog .

Les établissements scolaires sont des lieux de vie pour des milliers d’adolescents où se tissent des relations entre les jeunes mais aussi entre les enseignants et les enseignés. Ils demandent la possibilité de s’exprimer par des moyens variés, d’intervenir dans les décisions qui les concernent, en un mot d’être considérés comme des partenaires responsables de la communauté scolaire.
Parmi les moyens d’expression dont disposent les élèves, la mission de délégué se présente comme un apprentissage progressif de la responsabilité, de la vie civique et de la démocratie. C’est dans cet esprit là, que l'ensemble des lycées agricoles d'Auvergne, à l'initiative du réseau des CPE, a mis en place pour la première fois une formation régionale des délégués.
La formation a eu lieu à Superbesse (63) au centre Paul Leger, les 6 et 7 novembre 2013. Elle a réuni 80 élèves et une vingtaine d'intervenants. Après un tour de présentation, la journée du mercredi a été consacrée à des interventions sur l'organisation, le fonctionnement et les aspects financiers des établissements scolaires. Tout au long de la journée, des groupes se sont également consacrés à la création d'un blog inter établissement . Après le repas, une soirée dansante les attendait, animée par le DJ' Mathieu.
La journée de jeudi a mis l'accent sur les bases de la communication de groupe, des simulations de débats et de conseils et la finalisation du blog. L'après midi, un jeu de piste, reprenant les apports de la formation, a été organisé autour du lac Pavin.
Suite au succès de ces 2 journées et à la demande des élèves, il a été convenu de mettre en place une 3ème journée.

Web Blog Délégués

Le séminaire des délégués

vignette article

Les 30, 31 janvier et 1er février 2013, les élèves lauréats du projets « Délégués, soyez acteurs de vos envies » se réuniront à SupAgro Florac. Pendant ce séminaire de trois jours, les lycéens compareront leurs expériences pour tirer un bilan commun de cette action entamée en 2012.

Depuis la rentrée, les jeunes de Montravel, de Saintes de Tarbes et de Brives Objat ont pris en main les commandes de la vie scolaire de leur établissement. Accompagnés des adultes volontaires et de l'équipe de Supagro Florac, ils ont monté des projets pour réinvestir l'école, et améliorer les conditions de vie ensemble.
A mi-parcours, tous se sont donné rendez-vous dans les Cévennes pour échanger sur les premiers résultats, et les premières difficultés de leur mission de délégués. Acteurs de cette action, il seront aussi acteur de ce séminaire en présentant eux-mêmes leur idées et leurs envies futures.
Il y aura aussi un temps de formation, avec notamment l'intervention d'Elisabeth Collard de l'association « Couleur médiation ». La gestion de conflit est un élément récurrent dans la vie d'un délégué, ou d'un enseignant. L'intervention devrait donc être bénéfique à tous.
Passer trois jours ensemble à la campagne, ça doit aussi être pour le plaisir. Tant mieux : les aérations surprises et les soirées conviviales n'ont pas été oubliés dans le programme.
A suivre : le compte rendu en images de ces journées.

Délégués

Rencontres Alesa & web TV

vignette article

Du 7 au 10 avril 2014 avaient lieu les premières rencontres nationales Alesa (Association des Lycéens, Etudiants, Stagiaires et Apprentis). Un regroupement qui aura aussi donné naissance à la Web Télévision Top Alesa .

  • Pour ces rencontres, l'association avait décidé d'interroger sa place au sein de l'enseignement agricole en testant des méthodes très variées, et souvent novatrices. Vous connaissez le GrOdébat, le Pense-Ecoute ou le débat mouvant ? Ce sont les outils qu'ont expérimenté les participants, jeunes ou adultes, pour faire avancer leurs idées et interroger autant leur engagement associatif que les interactions d'Alesa avec l'établissement.

Pour rendre rendre compte de la richesse de ces journées, les participants ont réalisé un journal télévisé quotidien. Top Alesa alterne reportages, interviews et présentations "en direct" en trois émissions. On vous invite à découvrir très vite ce JT hors norme et complètement réjouissant (chose rare pour un JT). Les images nous confirment la réussite de ces rencontres : traiter des questions sérieuses, sans trop se prendre au sérieux.

Vous pouvez aussi retrouver un compte-rendu écrit au top de ces rencontres sur le site du Lycée Agricole du Bourbonnais .

Délégués Vidéo
Filtrer :  Ã‰motions  Blog  Citoyenneté  Coopération  Création  Délégués  EDD  Estime de soi  International  Jeu  La fourmi  MOOC  Musique  Newsletter  Orientation  Photo  Prairies Fleuries  Radio  RESEDA  sport  Stage  Témoignage  Vidéo  Vivre ensemble  Web